ingeliance corporate

Nos actualités

La formation en amont du besoin

Un article de | Actualités Carrière, Actualités Corporate

Dans le cadre de l’action de formation menée en partenariat avec Naval Group et la Région Normandie  concernant le métier de Technicien Méthodes Emménagement,

Anne-Claire PERROT, ingénieur commercial de l’agence de Cherbourg, a représenté Ingeliance en témoignant aux côtés de Mr Hervé MORIN, Président de la Région Normandie.

Cette intervention annonce par ailleurs la formation de 10 nouveaux Techniciens d’Etudes et méthodes en tuyauterie dans le cadre du dispositif régional « Une formation. Un emploi » dont le financement est assuré par la Région Normandie.

 

GÉNÉRATEUR ÉLECTRIQUE DE VAPEUR, INNOVANT, DE FOND DE PUITS

Un article de | Actualités Corporate | Pas de commentaires

La production in situ des sables bitumineux canadiens, soit en SAGD ou CSS, implique l’injection de grandes quantités de vapeur d’eau pour améliorer la mobilité de bitume dans le réservoir.

La vapeur est produite par la centrale de traitement (CPF) et transportée vers les emplacements de puits en utilisant un réseau de canalisation. Les pertes d’énergie importantes sont associées au transport de la vapeur, aggravées par le froid extrême, en augmentant les distances entre PCF et PAD et l’utilisation de lignes de grand diamètre (pour réduire les chutes de pression). La génération de vapeur en fond du puits (DHSG) peut être une alternative à la génération de surface de vapeur classique et le transport. Si ses avantages sont connus dans l’industrie depuis des décennies, il n’y avait pas d’application pratique jusqu’à présent dans le développement du pétrole lourd. TOTAL a décidé de développer un nouveau matériel le DHSG basé sur le chauffage par induction. Contrairement aux DHSGs avec brûleur, précédemment développés par les concurrents, qui a les principaux inconvénients d’injecter des gaz d’échappement à la vapeur d’eau ou d’exiger l’oxygène pur (en cas d’oxy-combustion), conduisant à des problèmes de sécurité majeurs, la technologie développée par TOTAL n’utilise pas d’injection de carburant dans le puits et réduit dans une large mesure le coût et l’encombrement des installations de production de vapeur et le transport. Dans cet article, la faisabilité du concept DELFI-SG pour le pétrole lourd utilisé dans l’industrie est présentée, ainsi que la conception d’un pilote à une échelle 1/10ème. Avantages et inconvénients de cette technologie sont discutés. Les cas d’application sont présentés, ainsi que les prochaines étapes envisagées pour la phase de démonstration.

Entrée d’Arkéa Capital Investissement au capital du Groupe INGELIANCE

Un article de | Actualités Corporate

Bordeaux, le 26 novembre 2015 – Arkéa Capital Investissement, filiale du Crédit Mutuel Arkéa, fait son entrée au capital du Groupe INGELIANCE et investit 4 millions d’euros pour soutenir les projets de croissance du groupe d’ingénierie industrielle.

Pratiquement vingt ans après sa création en 1998, le groupe d’ingénierie Ingeliance réalise un OBO en ouvrant son capital à Arkéa Capital Investissement. Au cours d’un processus démarré avant l’été, son fondateur, Jean-François Clédel, conseillé pour l’occasion par I-deal Development, lui a cédé une part minoritaire – le pourcentage précis restant confidentiel – pour un ticket de 4 M€. L’opération contient une partie dette senior apportée, de manière égale, par Arkea Banques Entreprises & Institutionnels et Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique. Tablant sur des revenus de l’ordre de 32 M€ cette année, le groupe, basé à Mérignac, s’établit sur quatorze sites en France et deux bureaux à l’étranger, Hambourg Allemagne) et à Singapour.
La PME bordelaise se positionne comme une société d’ingénierie à vocation généraliste et orientée vers l’innovation industrielle. INGELIANCE intervient dans les principaux secteurs industriels tels que l’aéronautique et le spatial, la construction navale, les industries automobile et ferroviaire, l’énergie et le nucléaire, ainsi que les services industriels et l’environnement. Ses prestations couvrent toutes les phases du cycle de vie des produits, depuis les études de faisabilité, jusqu’à la mise en service, en passant par la recherche de solutions innovantes, de l’ingénierie du process de production, de la maintenance et du soutien, ou encore de la formation du personnel en charge de l’utilisation. Elle aimerait élargir son spectre d’intervention en s’implémentant plus en amont au niveau du design des produits.
« L’opération lui permettra de continuer à accentuer son maillage territorial en France tout en complétant son offre grâce à une diversification sectorielle », précise Franck Callé, directeur de participations chez Arkéa Capital Investissement. Visant une croissance comprise entre 3 et 5 % pour les prochaines années, « l’objectif, avec l’aide d’opérations de croissances externes en France dans un premier puis à l’international ensuite, est de doubler la taille d’ici à cinq ans », ajoute-t-il.
Pour Jean-François Clédel, « Il existe une vraie convergence de valeurs entre le Groupe INGELIANCE et Arkéa Capital Investissement. Nous partageons son attachement aux territoires et la conviction que l’on peut bâtir de grands projets pérennes en région. Avec son soutien, le Groupe INGELIANCE entend écrire de nouveaux chapitres de sa belle histoire entrepreneuriale et poursuivre son développement notamment via des opérations de croissance externe. »

A propos d’Arkéa Capital Investissement
Filiale du Crédit Mutuel Arkéa, Arkéa Capital Investissement est historiquement implantée dans le Grand-Ouest et couvre aujourd’hui l’ensemble du territoire métropolitain. Arkéa Capital Investissement investit dans tous les secteurs d’activité et à quasiment tous les stades du capital investissement (développement interne ou externe, transmission) avec des participations toujours minoritaires à partir d’1 million d’euros. Partenaire actif auprès du chef d’entreprise, Arkéa Capital Investissement s’inscrit dans le moyen ou long terme, en général sans date de sortie préfixée. Depuis plus de 30 ans, Arkéa Capital Investissement et les autres véhicules sous gestion ont investi environ 600 millions d’euros dans plus de 300 entreprises.

PROJET A320 NEO

Un article de | Actualités Corporate

Le projet A320neo démarré en 2011 s’est achevé début 2016. Il aura porté sur la conception et la justification de l’inverseur de poussée du moteur de l’avion A320neo.

Le domaine du calcul de structure est la justification de la tenue structurale d’une pièce ou d’un ensemble de pièces vis-à-vis des efforts qu’elle rencontre durant la durée de la vie de l’avion. Schématiquement, les calculs réalisés sont destinés à s’assurer que les composants supporteront les contraintes sans rompre ou se déformer.

La mission d’Ingeliance, durant 4 ans, a été de concevoir la structure fixe de l’inverseur de poussée, puis de simuler son comportement lorsqu’il est soumis aux changements des différentes phases de vol (maintenance, roulage, vol, atterrissage).

Grâce à sa maturité technique et organisationnelle, notre groupe a su monter en capacité aussi rapidement et satisfaire le besoin du client dans le respect des délais.

En conclusion, cette réussite conforte notre capacité à assumer un projet dans son intégralité et notre faculté à accompagner notre client dans la réduction des cycles d’études. Cette capacité est un réel atout, une vraie valeur ajoutée pour nos clients, qui peuvent compter sur nous pour un projet global.

M. MOREAU, responsable Calcul Pôle A320neo

PRIX DE LA VOCATION FÉMININE

Un article de | Actualités Corporate

Delphine DEPEYRAS, Docteure/Ingénieure en modélisation et mécanique des fluides, lauréate du prix de la vocation féminine 2015.

« Mon parcours a toujours été piloté par l’amour des sciences ; les sciences qui permettent de mettre en place des réflexions logiques et cohérentes, et également de mieux comprendre le monde dans lequel on vit, de mieux le cerner et également de le représenter.

Au sein d’Ingeliance, j’ai pour mission d’apporter une expertise technique pour des projets complexes en mécanique des fluides mais également sur des projets à composantes multiphysiques. J’ai la responsabilité d’une équipe d’une dizaine de personnes dans ces activités. Nous travaillons dans les domaines de l’aéronautique, du spatial, du naval et de l’énergie. Dans ce cadre, j’ai, par exemple, participé à la modélisation de pales d’une turbine biomasse.

L’avenir ? Je le vois dans un métier toujours aussi passionnant où je peux développer une activité mais également utiliser à 100% mes compétences techniques. »

Son dynamisme, sa passion mais aussi son parcours, son implication et sa motivation ont permis à Delphine d’être lauréate pour l’Aquitaine du « Prix de la vocation féminine » qui récompense l’engagement des femmes dans les métiers techniques de l’industrie.

« Il n’y a pas de profil type, explique Delphine, les 10 lauréates que nous étions étaient de formations et de parcours très différents, que ce soit sur des métiers intellectuels comme le mien, ou des métiers manuels pour d’autres. Notre point commun était d’être toutes investies dans des métiers techniques de l’industrie. J’étais néanmoins la seule à avoir en main le développement d’une activité technique spécifique. Au démarrage, j’étais seule à pratiquer la mécanique des fluides chez Ingeliance à Bordeaux ; puis l’activité s’est développée, l’équipe a grandi et j’en assure aujourd’hui le pilotage. »